« Robe de marié » de Pierre Lemaitre : polar envoûtant, polar éprouvant
« Robe de marié » de Pierre Lemaitre : polar envoûtant, polar éprouvant

Il est des romans envoûtants. De ceux que vous ne prenez (presque) pas le temps de savourer tant la délicieuse impatience d’éprouver le dénouement vous enjoint de faire défiler les pages, coûte que coûte.

Quelques heures durant, la réalité n’existe plus et vous êtes le témoin oculaire de Robe de marié –oui, oui, « marié » au masculin– thriller captivant de Pierre Lemaitre écrit en 2009, quatre ans de recevoir le Goncourt pour Au revoir là-haut.

Mais la réalité est-elle bien celle que l’on croit percevoir ? Et qu’est-ce que la folie, dont est atteinte l’héroïne malheureuse Sophie Duguet, nous dit d’emblée le narrateur.  « Je ne suis pas folle » jurera t-elle pourtant à la fin.

La mort rôde dès les premières pages. Léo, six ans. L’univers mortifère est planté. Sophie prend la fuite. Et nous la suivons, haletant, pas à pas.

Dérangeant

Une morte, derechef. Changement d’identité, Sophie devient Véronique. Puis Marianne.
Pierre Lemaitre maîtrise avec brio son thriller, nous égare dans les méandres de la prétendue folie, que l’on perçoit si malléable à mesure que le personnage de Frantz se révèle.

Il distille çà et là quelques pistes, à commencer par  l’oeil « orwellien » de la couverture ; nous dérange et nous met mal à l’aise, aussi, tant son intrigue est machiavélique. Polar envoûtant, polar éprouvant, qui continuer de vous ébranler une fois l’ultime page refermée.

Robe de marié, Pierre Lemaitre, Le livre de poche.

Cet article a 2 commentaires

  1. Bonjour Quentin,

    Merci pour ton article. Ça donne des idées de lectures!
    Ce thriller a l’air super prenant. Il a même été traduit en anglais.
    Dès que j’ai le temps je le lirai 🙂

    1. Salut Laura
      Oui carrément ! Tu ne t’attends pas du tout à ça. Je ne t’en raconte pas plus, tu me diras ce que tu en as pensé 🙂

Laisser un commentaire

Fermer le menu
Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Linkedin