Marathon Panne : pourquoi les France de marathon n’intéressent personne?
Marathon Panne : pourquoi les France de marathon n’intéressent personne?

Le 19 septembre, Paul Lalire (2h21’23’’) fut le 7e coureur à remporter un France de marathon avec un temps supérieur à 2h20’ (dont six depuis 2000) depuis la victoire de Fernard Kolbeck en 1974 (2h26’12’’) ; jamais depuis son instauration en 1982 la compétition féminine ne s’était gagnée aussi lentement (Anaïs Quemener en 2h55’26’’).

Une semaine avant le rendez-vous tourangeau pour lequel il avouait sa « moindre motivation », Freddy Guimard s’adjugeait le marathon du Médoc, « très médiatique et où l’ambiance est festive » assumait le champion de France du 10 000 m. Thierry Guibault, 2e et cinq fois vainqueur entre 2011 et 2015, assénait:

« J’ai fait ma communication sur mes victoires. Je préfère gagner le Médoc que de faire 20e à Paris en 2h18’ ». Pan !

Si en 1976 dans Marathon Man Babe courait à New York pour sauver sa peau, 40 ans plus tard, c’est le « Marathon Pan » de l’autre côté de l’Atlantique : le France de marathon se meurt, bien que Lalire (une sélection sur semi) et Quemener soient de très bons coureurs nationaux.

Il aurait pu retrouver ses lettres de noblesse dans la foulée du fameux plan marathon symbolisé par son ambassadeur grassement payé, lancé à la suite au fiasco des JO 2012 et dont la manne aurait dû servir à la mise en place de « France » qualificatifs pour les grands championnats estivaux, sur un marathon support. Paris se prêtait à ce type de véritables « trials » à l’Américaine –donc correctement dotés- créateurs d’émulation mais cela supposait un accord entre la FFA et l’organisateur ASO, qui ne s’intéresse qu’à la masse rémunératrice et n’a cure de l’élite française. Aux JO de Rio, seule Christelle Daunay, était présente. « Pan » en anglais signifie aussi « casserole » et « critiquer sévèrement »…

Si quatorze athlètes figuraient sur le projet en 2013 (certains n’avaient alors jamais fait de marathon, comme Sophie Duarte et Bouabdellah Tahri, dont les passages ont été des échecs), on ne sait pas qui y est depuis 2015 ; les critères d’aides sont abscons ; censés ne pas courir le cachet, certains le font quand même ; sans compter les stages où chacun s’entraîne plus ou moins de son côté sur les séances spécifiques etc…

Mais ce projet finalement bancal ne peut pas tout et les raisons de la désaffection sont multiples (1). Le marathon, c’est aussi l’éloge de la patience. Le plan aura plus ou moins permis aux Yohan Durand, Hassan Chahdi, Timothée Bommier, Michaël Gras ou Laurane Picoche de se lancer sur la distance. Seront-ils les futurs Christelle Daunay, championne d’Europe à 39 ans (davantage grâce à son investissement que par la grâce du projet) et qui n’a comme par hasard jamais été championne de France? Ces dernières années, son formidable titre de 2014 à Zurich ainsi que la 2e place par équipes des hommes n’auront constitué qu’un éclair sur la ligne bleue nuit du macadam français.

(1) Minima pour les grands championnats indexés sur un niveau mondial vicié par le dopage (mais c’est la même chose sur le 5 000 et le 10 000), coureurs est-africains trustant les podiums (donc les primes afférentes, diminuant de fait l’exposition médiatique des coureurs hexagonaux – les thuriféraires du « c’était mieux avant » omettent ce contexte complètement différent des années 80), primes d’engagement plus intéressantes à l’étranger (dans le cas de Christelle Daunay), choix toujours plus cornélien entre une carrière professionnelle quasi incompatible avec la violence de la préparation marathon, multiplication des courses hors stade, émergence du trail.

Pour prolonger : http://www.vo2.fr/analyse-dun-marathon-francais-dans-le-dur/ ; http://www.vo2.fr/projet-marathon-bilan-et-perspectives/ ; http://www.vo2.fr/le-titre-de-christelle-daunay-un-double-elan/ ; http://www.vo2.fr/jean-francois-pontier-explique-le-projet-marathon-lance-par-la-ffa/.

Sujet « point de vue sur le marathon » paru dans le numéro 248 de VO2 Run, après les championnats de France de la discipline disputés en septembre 2016 à Tours.

 

Laisser un commentaire

Fermer le menu
Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Linkedin