Le Petit Mec, un petit coin de France à Kyoto
Le Petit Mec, un petit coin de France à Kyoto
                                          
Ce qui saute aux yeux, aux oreilles plutôt, sitôt entré dans la boulangerie Le Petit Mec à Kyoto, c’est le son. Une voix. Une langue. Familière. La radio, en léger fond sonore, entrecoupé par les bruits d’assiette, de sac truffés de victuailles qui se ferment, des voix des serveuses presque chuchotées et pleine de déférence comme le Japon en recèlent.

  . . .

Visiblement, à des milliers de kilomètres de l’Hexagone, France Culture a la cote. Pas certain pour autant que les serveuses comprennent la langue de Molière. Elles sont peut-être plus à l’aise avec les films de Jean-Luc Godard.

C’est la deuxième chose qui frappe, quand on pénètre au Petit Mec. A gauche de l’entrée, derrière les six petites tables alignées (drapées d’une nappe à carreaux rouge et blanc) et la longue banquette couleur vermillon, surgit de l’affiche de Pierrot Le Fou Belmondo, visage grimé bleu ardoise.

Photo lepetitmec.com

Jean-Luc Godard et le cinéma hexagonal tapissent les murs et sont abondamment célébrés…tout comme les créations de la maison. Car on est venu pour ça, initialement !

Étourdissant croissant au beurre

Vaillant pain aux noix à la crème de lait concentré sucré et raisins ; tarte au chocolat, pain aux figues, surprenant pain aux noix et raisins au levain naturel ; savoureuse canneberge chocolat, et, last but not least, les classiques français : croque-monsieur, croissant aux amandes, et, naturellement, l’étourdissant croissant au beurre, dont le croquant doré, encore chaud car tout juste sorti du four (il faut bien un peu de chance), se fond ensuite dans l’exquis moelleux de la première bouchée.

Cajolé par l’éclatant sourire de Catherine Demongeot

Un petit coin de France, à Kyoto, célébré par une foule plurielle, aussi bien européenne que nippone. Les papilles vrombissent dans la sage mais longue file d’attente qui s’allonge entre les tables dès huit heures, pour ne s’évanouir qu’au début de l’après-midi.

Photo Q.G

Mais le Petit Mec vaut bien quelques minutes d’attente, cajolé par l’éclatant sourire de Catherine Demongeot alias Zazie (dans le métro), dont l’attache du film réalisé par Louis Malle barre le mur face à l’entrée.

Le Petit Mec. Adresse : 159 Motokitakojicho, Imadegawadori Omiyanishi-iru, Kamigyo-ku, 602–8448, Kyoto Prefecture

Téléphone : +81 75–432–1444

Cet article a 2 commentaires

  1. Revenant moi même du Japon récemment, j’ai cherché désespérément du pain dans la capitale nippone…J’aurais du me diriger vers Kyoto, savourer les viennoiseries du « Petit Mec » ! J’en ai l’eau à la bouche à la simple lecture de votre article…

  2. Le Japon, un pays merveilleux qui est sur ma liste de destinations prochaines.
    Et Voilà, je saurai dorénavant où retrouver mon petit plaisir en Français même à des milliers de kilomètres de la capitale du croissant!

Laisser un commentaire

Fermer le menu
Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Linkedin