Leeds, un royaume en folie (L’Equipe)
Leeds, un royaume en folie (L’Equipe)

Le club du Yorkshire retrouve la Premier League après seize ans d’absence. Les fans vouent un culte à Marcelo Bielsa, artisan de la renaissance des Peacocks depuis deux ans.

John Pickles, 71 ans, dépose un bouquet de fleurs au pied de la statue de Billy Bremner, légendaire capitaine de la période la plus prolifique de Leeds United, il y a un demi-siècle. « Mon ami Carlwood est mort il y a six ans. Leeds était alors au plus bas. Nous ne pensions jamais que nous les reverrions remonter de notre vivant. » La brise balaie le désuet Elland Road, stade de 123 ans planté dans une zone industrielle sans âme en périphérie de la ville. John sourit. Il lève les yeux vers le ciel : « J’ai dit à Carlwood “Mon pote, on l’a fait.” »

Trois jours après la montée du club en Premier League, acquise à deux journées de la fin du Championship, l’atmosphère est à la plénitude et au recueillement, en ce lundi. Le club a perdu trois de ses légendes, ces quatre derniers mois : Jack Charlton (1952-1973, 773 matches), Norman Hunter (1962-1976, 726 matches), Trevor Cherry (1972-1982, 486 matches).

Reportage à Manchester paru dans les colonnes de L’Equipe, mercredi 22 juillet.

Leave a Reply

Close Menu
Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Linkedin